Banque de données Prélude

Recherche |  Guide pratique |  Contact |  Les auteurs |  Clause de non-responsabilité

Nom officiel : Pseudospondias microcarpa (A. Rich.) Engl.
Famille : Anacardiaceae

11 référence(s) répertoriée(s) pour cette plante

Référence HA 56
Auteur(s) : Ambé, G.A
Titre : Les fruits sauvages comestibles des savanes guinéennes de Côte-d’Ivoire : état de la connaissance par une population locale, les Malinké. Biotechnol. Agron. Soc. Environ. 2001 5 (1), 43–58
Symptômes : H(095)
Recettes : H(095) fruits charnus de Pseudospondias microcarpa consommés crus
Région : Afrique de l'ouest
Pays : Côte d'Ivoire
Nom vernaculaire : kobi-sinan (Dioula)
Référence HC 32
Auteur(s) : Carrière, M.
Titre : Plantes de Guinée à l' usage des éleveurs et des véterinaires Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement département d'élevage et de médecine vétérinaire. CIRAD-EMVT 10, rue Pierre-Curie 94704 Maisons-Alfort Cedex -France
Symptômes : H(095), H(126)
Recettes : H(126) jaunisse, résine de l'écorce de Pseudospondias microcarpa, RNS. (HB 99 Burkill 1985 )
H(095) pulpe du fruit, VO. (HA 99 Aubréville 1959 )
Région : Afrique de l'ouest
Pays : Guinée Conakry
Nom vernaculaire : doréké (Malinké), dologa, n'dologa (Poular).
Référence HK 60
Auteur(s) : Konda ku Mbuta, Kabakura Mwima, Mbembe Bitengeli, Itufa Y’okolo, Mahuku Kavuna, Mafuta Mandanga, Mpoyi, Kalambayi, Ndemankeni Izamajole, Kadima Kazembe, Kelela Booto, Ngiuvu Vasaki, Bongombola Mwabonsika, Dumu Lody & Paul Latham
Titre : Plantes médicinales de traditions. Province de l'Equateur – R.D. Congo, Kinshasa 2012 (419 p.) Institut de Recherche en Sciences de la Santé (I.R.S.S.) in Kinshasa. ISBN 9780955420856
Symptômes : H(051)
Recettes : H(051) paludisme, décocté de l’écorce : VO. 1 verre 3 fois par jour pendant 7 jours
H(051) paludisme, macéré des feuilles de Pseudospondias microcarpa d’Ocimum basilicum., lavement
Région : Afrique centrale
Pays : Congo (République démocratique) (Cité de Lokolela)
Nom vernaculaire : esasawu (Kisengele)
Référence HK 61
Auteur(s) : Kibungu Kembelo A.O.
Titre : Quelques plantes médicinales du Bas-Congo et leurs usages (198 p.),(2003) http://www.sie-cameroun.cm/?q=biblio/doc/4825
Symptômes : H(013), H(014), H(033), H(037), H(050), H(068), H(101), H(103), H(162x)
Recettes : H(013) éruption cutanée (mfueta), H(013) éruption cutanées accompagnées par H(014) démangeaison (nkulu = mpese) pian, piler ensemble les plantes ci-après : Acanthospermum hispidum (feuilles), mfueta sp. (feuilles), Mitracarpus hirtus, Dacryodes edulis (feuilles), Arachis hypogaea (tiges feuillées), Raphia textilis (inflorescences), Pseudospondias microcarpa (écorces de tronc), Tephrosia vogelii (graines), Pentaclethra eetveldeana (feuilles), Entada abyssinica (graines) et Pentaclethra macrophylla (feuilles). Séparer en trois tas : Bouillir le 1er tas, filtrer et mettre dans une bouteille bien fermée avec bouchon. Griller le 2e tas à la poëlle, broyer finement et conserver dans un flacon. Mélanger le 3e tas avec le jus de 10 citrons et frictionner tout le corps 2 fois par jour. Quand le corps est sec, frictionner le avec la poudre obtenu avec le 2e tas, 2 fois par jour. Procéder ainsi pendant 3 jours consécutifs. Ensuite boire le filtrat du 1er tas à raison d’une cuillerée à soupe, 3 fois par jour.
H(033) stérilité féminine, difficultés à concevoir (kisita), bouillir le mélange des écorces de Milicia excelsa, de Hallea stipulosa, de Pseudospondias microcarpa et de Sapium cornutum, de tiges de Costus phyllocephalus, de racines de bananier, d’Hibiscus acetosella rouge ou verte. Filtrer et boire 1/3 de verre, 3 fois par jour le premier jour des règles.
H(037) toux, bouillir ensemble les plantes ci-dessous : feuilles de Costus lucanusianus et de Gossypium barbadense, écorces de Pseudospondias microcarpa, jus de Citrus limon (citrons), Aframomum melegueta et Securidaca longipedunculata ; filtrer et boire 1/3 de verre, 3 fois par jour.
H(050) ballonnement du ventre avec dureté accompagné de jaunisse (mbudi), piler ensemble et macérer dans l’eau les écorces d’Albizia adianthifolia var adianthifolia et de Fuetete sp., Melinis minutiflora, et les graines de Monodora angolensis. Frictionner tout le corps 2 fois par jour pendant 6 jours consécutifs. Attention : Après avoir appliqué cette médication, il est recommandé de prendre per os la médication ci-après : Bouillir le mélange des écorces de tronc de Hallea stipulosa, de Pseudospondias microcarpa, de Kilendila sp., de Xylopia aethiopica, et enfin le Scleria achtenii. Mélanger avec le vin de palme avant de boire ½ verre, 2 fois par jour. Interdits alimentaires : l’huile des noix de palme macérées, fruits, oignons, Solanum macrocarpon, Solanum aethiopicum, feuilles de Gnetum africanum en légumes, courge et maïs.
H(068) ankylostomiase, griller les plantes : Aframomum melegueta, Pseudospondias microcarpa (racines), feuilles de Dichrostachys cinerea subsp. platycarpa, Piper nigrum, graines de Scorodophloeus zenkeri, Cymbopogon densiflorus, Cyperus articulatus; broyer finement puis manger une ½ cuillerée à café, 3 fois par jour.
H(068) ankylostomiase, broyer ensemble finement les plantes suivantes : Aframomum melegueta, Piper nigrum, Allium sativum, feuilles de Tetrorchidium didymostemon et Capsicum frutescens (fruits) avec l’argile blanche. Manger en buvantv un peu d’eau ½ cuillerée à café, 2 fois par jour.
H(101) règles abondantes et douloureuses, piler et griller à la poêle les écorces de Pseudospondias microcarpa, de Pentaclethra macrophylla et de Croton mubango; les racines de Millettia eetveldeana et d’Annona senegalensis subsp. oulotricha; broyer et mélanger avec le sel ancestral, manger 1 cuillerée à café de la poudre avec un peu d’eau, 2 fois par jour.
H(103) carie dentaire avec H(103) gencivite (gingivite) (ngulunga-mbaki), piler puis bouillir avec du sel ancestral les plantes ci après :Croton mubango (écorces de tronc), Pseudospondias microcarpa (écorces de tronc), Momordica charantia, Crossopteryx febrifuga (racines); tamiser et mettre dans la bouche une partie de ce liquide encore tiède, la conserver dans la bouche pendant 10 à 15 minutes et cracher ensuite. Faire cette opération matin et soir. Attention Ne pas avaler.
H(162x) uriner au lit la nuit (kizienaziena), bouillir ensemble les racines de Costus phyllocephalus, les écorces de Pseudospondias microcarpa et les racines de Sida rhombifolia; filtrer et boire 1 cuillerée à soupe, 3 fois par jour.
Région : Afrique de l'ouest
Pays : Congo (République démocratique) (Province du Bas-Congo)
Nom vernaculaire : n’yibu (Kikongo)
Référence HL 20
Auteur(s) : Lacroix, D. , S. Prado, D. Kamoga , J. Kasenene , J. Namukobe , S. Krief , V. Dumontet, E. Mouray, B. Bodo, F. Brunois
Titre : Antiplasmodial and cytotoxic activities of medicinal plants traditionally used in the village of Kiohima, Uganda. Journal of Ethnopharmacology 133, 850–855, (2011) http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0378874110007981
Symptômes : H(201)
Recettes : H(201) sorcellerie, fruit de Pseudospondias microcarpa gardée dans la poche pour obtenir le pouvoir
Région : Afrique de l'est
Pays : Ouganda, village de Kiohima
Nom vernaculaire : rabigamba (Rutooro), nimpyata (Rukiga)
Référence HM 40
Auteur(s) : Mainen J. Moshi, Donald F. Otieno, Pamela K. Mbabazi, Anke Weisheit
Titre : The Ethnomedicine of the Haya people of Bugabo ward, Kagera Region, north western Tanzania Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine , 5:24 (2009) doi:10.1186/1746-4269-5-24 http://www.ethnobiomed.com/content/5/1/24
Symptômes : H(051), H(091), H(104), H(179)
Recettes : H(051) paludisme, H(091) dénutrition, H(104) ulcères peptiques, H(179) problèmes aux reins, décoction de feuilles de Pseudospondias microparpa de Ludwigia abyssinica, Sapium ellipticum et Maytenus senegalensis is used to treat GIT problems such as mucoid diarrhée ulcères peptiques et chest infections
H(104) ulcères peptiques, la partie aérienne de Plumbago zeylanicaof et Oxygonum sinuatum en décoction with les écorces de tiges de Pseudospondias microcarpa et la décoction, VO.
H(104) ulcères peptiques,fruits de Pseudospondias microcarpa.. Décoction ensemble avec les parties aériennes et racines de Plumbago zeylanica et les parties aériennes de Oxygonum sinuatum. VO. 1/4 de verre 2X / Jour,
Région : Afrique de l'est
Pays : Tanzanie (Région de la Kagera)
Nom vernaculaire : omuzilu, mziku
Référence HN 36
Auteur(s) : Nsimundele, L.
Titre : Répertoire des plantes médicinales des régions côtieres du Mayumbe et du Bas-Congo,1966-1968. Notes non publiées de Léopold Nsimundele, Chef du bureau forestier / Inéac Luki, Institut National pour l'Etude Agronomique du Congo
Symptômes : H(008)
Recettes : H(008) dysenterie, écorce de Pseudospondias microcarpa, RNS.
Région : Afrique de l'ouest
Pays : Congo (République démocratique) (Lukaya et Cataractes)
Nom vernaculaire : nyibu (Kikongo et Kiyombe)
Référence HS 03
Auteur(s) : Sillans, R.
Titre : Sur quelques plantes médicinales de l'Afrique centrale. Rev. Bot. Appl. Agric.Trop., 31, 407 - 427, (1951)
Symptômes : H(037)
Recettes : H(037) toux. Faire bouillir longtemps les jeunes feuilles et l'écorce de Pseudospondias microcarpa, jusqu'à ce que l'eau devienne rouge. Laisser tiédir et boire trois ou quatre fois par jour et plus; continuer jusqu'à guérison.
Région : Afrique centrale
Pays : République Centrafricaine (Oubangui-Chari)
Nom vernaculaire : mosakabuma (Lissongo)
Référence HT 46
Auteur(s) : Tugume P., E. K. Kakudidi, M. Buyinza, J. Namaalwa, M. Kamatenesi, P. Mucunguzi, J. Kalema
Titre : Ethnobotanical survey of medicinal plant species used by communities around Mabira Central Forest Reserve, Uganda Journal of Ethnobiology and Ethnomedicine 12:5 (2016)
Symptômes : H(008), H(051x)
Recettes : H(008) diarrhée, racines pilées, décoction, VO.
H(051x) fièvre jaune, piler écorces de Pseudospondias microcarpa, décoction, VO.
Région : Afrique de l'est
Pays : Ouganda (Réserve forestière région centrale de Mabira)
Nom vernaculaire : muziru (Luganda)
Référence HT 53
Auteur(s) : Terashima, H., M. Ichikawa
Titre : A comparative ethnobotany of the Mbuti and Efe hunter-gatherers in Itury forest, Democratic Republic of Congo African Study Monographs, 24(1, 2): 1-168, (2003) *encodé partiellement*
Symptômes : H(008), H(095), H(104)
Recettes : H(008) dysenterie, Une infusion de feuilles de Pseudospondias microcarpa est prise pour "ondekutu" (dysenterie); ou bien, des écorces d’écorce appelées «makamvu» sont placées dans un entonnoir dans lequel l’eau est versée, puis le liquide est prélevé pour cela (recette reçue des Pygmées Efe, autour du village d’Andiri dans la forêt d’Iury).
H(104) la décoction d'écorce est utilisée comme lavement pour les troubles de l'estomac
H (095) Les fruits sont consommés crus.
H(201) La plante est utilisée comme médicament pour "kuweri", une maladie supposée être causée par la violation d'un tabou alimentaire (3 récépissés de pygmées Mbuti, autour du village de Teturi).
H(095) Le fruit en forme d'olive mesure 2 cm de long et est noirâtre à maturité. Il se mange cru
H (104) La décoction d'écorce est coupée en petits morceaux et bouillie. Elle est utilisée comme lavement chez un patient souffrant de troubles de l'estomac. (Pygmées Mbuti, forêt d'Ituri)
Région : Afrique centrale
Pays : Congo (République démocratique) (Forêt d'Iury)
Nom vernaculaire : pela (Pygmées Efe, forêt d'Ituri), sana (Pygmées Mbuti, forêt d'Ituri)
Référence HV 10
Auteur(s) : Verbeeck, A.
Titre : Inlandse Geneesmiddelen AEQUATORIA, Revue des Sciences Congolaises, n° 1, 11e Année, pp 23 - 31, parties 1 à 4, (1948) AEQUATORIA, Revue des Sciences Congolaises, n° 2, 11e Année, pp 70 - 75, parties 5 à 7, (1948) AEQUATORIA, Revue des Sciences Congolaises, n° 3, 11e Année, pp 98 - 102, parties 8 à 13, (1948) AEQUATORIA, Revue des Sciences Congolaises, n° 4, 11e Année, pp 148 - 152, parties 14 à 19, (1948) http://www.abbol.com/bookbank/books/aequatoria%201948.pdf
Symptômes : H(100)
Recettes : H(100) gonorrhée, morceaux d'écorces de Pseudospondias microcarpa réchauffés au feu. Sert à préparer un lavement
Région : Afrique centrale
Pays : Congo (République démocratique) (ex Congo belge), mbonga sur la rivière Momboyo (forêt tropicale d'Afrique centrale)
Nom vernaculaire : ensaangi (Nkundo)