« Janvier 2018 »
Janvier
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Calendrier d'activités

Aujourd'hui

MRAC
Leuvensesteenweg 13
3080 Tervuren - Belgique
Tel. (+32) 02 769 52 11
Fax (+32) 02 769 52 42

 

Coopération belge au développement

La Coopération belge au Développement (DGD – Direction générale Coopération au développement) est le principal partenaire du MRAC pour le financement de ses activités en matière de coopération au développement.

Le cadre de référence de ces activités se trouve dans le Protocole de collaboration entre le Ministère de la Politique Scientifique et le Ministère de la Coopération au Développement.

Le soutien de la Coopération belge au Développement permet au MRAC de contribuer à la diffusion des connaissances en Afrique auprès d’un large public et du monde scientifique. En aidant des institutions africaines dans leur mission et dans leur recherche commune, le MRAC contribue au développement durable de l'Afrique.

logo développement au coopération belge

 

 

Prix numérisation pour le développement (D4D)

Le Prix D4D est une initiative biennale du Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) avec le soutien de la Direction générale Coopération au développement (DGD).

Prix D4D fait partie des priorités de la politique de coopération au développement belge d'utiliser la technologie numérique comme un levier pour le développement. En effet, la combinaison des compétences du Ministre De Croo, 'Coopération au développement (CD)' et  'l’Agenda digital', ouvre tout un champ de nouvelles opportunités uniques. Le "Prix Numérisation pour le Développement" est une de ces nouvelles possibilités.

Il n’y a pas de restriction au niveau des thèmes, toutes les initiatives sur la digitalisation pour le développement sont prises en considération. Le prix D4D s'adresse à toute personne ayant un projet convaincant ou une idée innovante sur la numérisation pour le développement.
Les participants ont la nationalité belge (y compris les ressortissants de l’UE ou les personnes jouissant en Belgique d’un droit de séjour illimité) ou proviennent d’ un pays partenaire. Les participants peuvent soumettre les idées novatrices ou les startups dans la catégorie "iStartUp", les bonnes pratiques dans la catégorie "iStandOu"’ ou participer au prix du public "iChoose".

La date limite d’introduction des dossiers est le 1er février 2018.

Les 3 lauréats seront proclamés lors de la cérémonie de remise des prix. Le salon des innovations et la remise des prix se dérouleront fin 2018.

Plus d’infos : http://prized4d.africamuseum.be/fr.

Le programme quinquennal 2014-2018 en cours comprend :

Activités de sensibilisation diffusant des connaissances sur l’Afrique,  contribuant à l’éducation au développement et, plus généralement, à l’éducation à la citoyenneté mondiale


Les activités que le MRAC propose aux enfants et aux jeunes, les formations qu’il destine aux enseignants, le vaste programme éducatif et culturel qu’il adresse aux adultes et familles, ses expositions temporaires.
Durant la fermeture du musée se développe une offre adaptée et renouvelée d’activités éducatives et culturelles et d’expositions « Pop-up ».

 

Congrès scientifiques consacrés à des thèmes pertinents pour le développement et se rapportant à l’Afrique subsaharienne, (co)organisés par le MRAC

 

Recherche scientifique en appui à la politique, sur la problématique du développement de l’Afrique subsaharienne

En 2014-2015, un projet vise à obtenir, par du travail de terrain en RDC, de l’information sur les perturbations subies par deux espèces d’arbres de la forêt tropicale africaine et sur les possibilités de leur rétablissement, afin d’en faire par la suite des instruments de gestion forestière durable.

Collaboration avec des institutions partenaires africaines

  • Afrique centrale
    • Centre de recherches géologiques et minières (Kinshasa, RDC) : renforcement de ses compétences en matière de recherche et de prestation de services géologiques.
    • Production d’ouvrages de référence (monographies) relatifs aux futures provinces congolaises, en soutien d’une politique de bonne gouvernance et d’une gestion décentralisée de la RDC et de ses provinces, en collaboration avec le Centre d’Etudes Politiques, Université de Kinshasa, et le Centre d’Etudes et de Recherches Documentaires sur l’Afrique Centrale, Université de Lubumbashi (e.a.)
    • Développement des capacités d’observation et de recherche en matière de risques naturels dans la région Kivu-Nord-Tanganyika, en collaboration avec l’Université Officielle de Bukavu, l’Institut Supérieur Pédagogique (Bukavu), l’Observatoire Volcanologique de Goma, le Centre de Recherches en Sciences Naturelles (Lwiro) en RDC et l’Université de Burundi (Bujumbura) au Burundi.
    • Étude de la diversité ichtyologique du bassin du Congo devant permettre (e.a.) de formuler des recommandations visant une gestion durable des réserves piscicoles en plus d’un important renforcement des compétences des partenaires concernés.  En collaboration avec l’Université de Kisangani, l’Institut Supérieur Pédagogique (Mbanza-Ngungu), l’Université de Lubumbashi, le Centre de Recherche en Hydrobiologie (Uvira) en RDC, avec l’Université de Burundi (Bujumbura) au Burundi, et avec l’Université Marien Ngouabi (Brazzaville) en République Congo.
    • Soutien apporté au programme éducatif que le Musée National de Lubumbashi propose aux élèves de l’enseignement primaire et secondaire.
  • Mozambique et Tanzanie
    • Étude de la dynamique des populations spatio-temporelle des mouches de fruits dans la province de Manica, au Mozambique, en collaboration avec l’Eduardo Mondlane University, visant à optimaliser le programme de lutte antiparasitaire intégrée (Integrated Pest Management) que le MRAC a développé avec la Sokoine University of Agriculture, en Tanzanie.

       

    Stages organisés au MRAC et en Afrique pour les chercheurs œuvrant dans des instituts scientifiques et musées africains
     

    Ce programme permet aux chercheurs d’instituts africains qui ne sont pas intégrés dans les projets de coopération mentionnés ci-dessus,  d’effectuer de la recherche, de suivre une formation ou d’acquérir de nouvelles connaissances dans les domaines d’expertise ou en rapport avec les collections du MRAC.

    Le programme 2014-2018 prévoit les stages suivants :

    • Stages individuels en zoologie africaine et en biologie du bois dans le cadre de l'ABIC (African Biodiversity Information Centre), ainsi que dans d'autres services du MRAC
    • Stage de groupe annuel portant sur l’utilisation de FishBase et sur la taxonomie ichtyologique + stages de suivi
    • Stage de groupe sur les géorisques en Afrique centrale
    • Stage de groupe bisannuel portant sur la taxonomie et la systématique des mouches de fruits africains
    • Stage de groupe bisannuel portant sur les travaux effectués en archives et dans les collections historiques en soutien d’une recherche + stages de suivi
    • Stage de groupe bisannuel consacré à la conservation et à la digitalisation des collections zoologiques et géologiques du musée  

       

    Activités visant à rendre accessibles des sources et des systèmes d’informations aux pays africains en développement
     

    • A travers son Knowledge Center, le MRAC veut donner accès, par Internet ou autres supports électroniques, aux scientifiques, institutions partenaires et responsables politiques africains, à des sources d’information pertinentes (collections, banques de données et publications, matériel éducatif se rapportant aux disciplines scientifiques). La diffusion de l’information ne s’effectue pas exclusivement par le site web du MRAC, mais aussi à travers des réseaux internationaux tels que l’encyclopédie en ligne FishBase.
    • Afin de rendre certaines sources d’informations accessibles plus facilement/rapidement depuis la RDC, le MRAC installe des « sites miroirs » au Centre de documentation de l’enseignement supérieur, universitaire et recherche de Kinshasa en RDC.
       

     

 

Actions sur le document