Banque de données Prélude

Recherche |  Guide pratique |  Contact |  Les auteurs |  Clause de non-responsabilité

Guide pratique

Introduction technique à la banque de données PRÉLUDE concernant l'utilisation de quelques plantes en médecines traditionnelles vétérinaire et humaine en Afrique.

Il est utile pour des chercheurs, des médecins, des vétérinaires, des moniteurs agricoles etc de disposer d'une documentation regroupant de manière condensée des informations d'origines diverses, concernant l'usage de plantes médicinales dans diverses régions de l'Afrique. Cette banque de données tend à répondre à ce besoin.

Les informations qui y sont consignées proviennent d'articles scientifiques, de livres, de communications à des congrès ou directement au Sous-Réseau Prélude "Santé, productions animales, environnement".

Chaque plante fait l'objet d'autant de fiches que d'auteurs qui la citent dans une communication. A partir de ces renseignements, une liste de rubriques est encodée. L'ensemble de celles-ci permet d'obtenir une vue synthétique et concise des résultats des enquêtes ethnobotaniques dont les responsables de la gestion de cette banque ont pu prendre connaissance.

Souvent les indications sont sommaires ; seules quelques rubriques ont pu être complétées. En effet s'il est possible de trouver un nombre considérable d'articles faisant mention de l'utilisation de plantes médicinales, leurs auteurs ne le font souvent que de manière anecdotique ou pour répondre à une préoccupation particulière. Il est donc rare de pouvoir dresser une fiche signalétique complète. Cependant les auteurs estiment que toute information doit être transmise aussi partielle soit-elle.

Dans la banque de données que nous présentons ici, nous consignons par plante une fiche contenant les rubriques suivantes:

  • nom de la plante
  • nom de la famille
  • nom du ou des récolteurs-enquêteurs
  • référence bibliographique
  • assignation d'un n°code pour chaque référence
  • pays du lieu de la récolte
  • localisations régionales du pays (Afrique de l'ouest, centrale, etc...)
  • nom(s) vernaculaire(s) de la plante

Ces trois rubriques sont reprises en une notation abrégée appelée "sigle maladie" sous la forme H (X,Y) ou Vindice(X,Y) :

  • maladie(s) ou symptôme(s) traité(s)
  • fréquence d'utilisation
  • type de médecine (humaine ou vétérinaire)
  • association de cette plante pour cette recette avec d'autres espèces végétales
  • recettes d'utilisation, soit : les organes utilisés, la préparation de la drogue, le mode d'administration, les rites accompagnant la prise de la drogue

Signification des abréviations dans cette rubrique

  • Abréviation : VO.
    Signification : Voie orale
  • Abréviation : RNS.
    Signification : Recette non spécifiée par l'auteur-récolteur
  • Abréviation : ONS.
    Signification : Organe de la plante non spécifié par l'auteur-récolteur

Les significations de H(X,Y) ou de Vindice(X,Y) sont les suivantes:

  • H pour les recettes pour les humains, V pour les recettes pour les animaux
  • Pour les indices :

    Indice Signification
    Vb bovins
    Vcanis canidés
    Vc caprins
    Vch chameaux
    Véq équidés
    Vl lapins
    Vmono monogastriques
    Vo ovins
    Vpc porcs
    Vp poissons
    Vr ruminants
    Vv volaille
    V sans précision de l'espèce animale
  • pour H(X,Y) ou V indice(X, Y)

    X repère le type de symptôme ou de maladie.

    La signification des sigles H(X, ) et V(X, ) est reprise dans la liste des sigles.

  • pour H(X,Y) ou V indice(X, Y)

    Y indique le nombre de fois où cette plante a été récoltée pour ce symptôme par un enquêteur particulier. Nous laissons un blanc en cas d'absence de ce renseignement. Parfois nous notons f pour fréquent, r pour rare. Certaines enquêtes font état de pourcentages.

A l'heure actuelle, la banque de données regroupe près de 34.000 fiches. Ces fiches (une par plante et par auteur différent) permettent au lecteur d'avoir une vue synthétique pour l'ensemble de l'Afrique et de situer ses propres informations dans ce contexte. Elles permettent également d'établir des rapprochements utiles entre familles, espèces et symptômes tant pour la médecine traditionnelle humaine que vétérinaire.

On retrouve dans la bibliographie les informations concernant les ouvrages dont sont extraits les renseignements consignés dans cette banque.

Nous avons adopté la nomenclature de J.P LEBRUN et A. L. STORK, regroupée en trois volumes dans : Énumération des plantes à fleurs d'Afrique tropicale, Édition des Conservatoire et Jardins botaniques, Genève (1995) et disponible librement à l'adresse : http://www.ville-ge.ch/cjb/bd/africa/