Banque de données Prélude

Recherche |  Guide pratique |  Contact |  Les auteurs |  Clause de non-responsabilité

Nom officiel : Althaea rosea Cav.
Famille : Malvaceae

1 référence(s) répertoriée(s) pour cette plante

Référence HL 29
Auteur(s) : Lestrade, A
Titre : La médecine indigène au Ruanda et Lexique des termes médicaux français - urunyarwanda Mémoire présenté à la séance du 20 décembre 1954. de l'Académie Royale des Sciences Coloniales de Belgique
Symptômes : H(004), H(041)
Recettes : H(004) plaie: Remède très actif Les feuilles de Althaea rosea (ruberwa) sont écrasées. La purée est étendue sur la plaie. Retenir par un bandage en fronde, mais lâche, car le remède est irritant.
H(041) charbon, anthrax appelé ikirashi, ikigatura, igikacha (anthrax charbonneux) On emploie des feuilles pilées de Althaea rosea (ruberwa) , écrasées, appliquées en bourrelet compressif sur l’anthrax. A renouveler après quelques heures Employer ensuite les feuilles d ’un arbuste fleuri (?) (umunyabututu) ; écrasées, on les applique sur la plaie. Ou bien la plante (?) ’umukumra qui pousse sur les termitières : emploie des racines finement écrasées. Après détersion par Althaea rosea (ruberwa), on se sert de poudre de latérite umukurwe et de glaïeul Gladiolus psittacinus. (karungu),ou encore de poudre d ’écailles d’œuf. Les forestiers saupoudrent de sciure de bois.
Région : Afrique Centrale
Pays : Rwanda
Nom vernaculaire : ruberwa (Kinyarwanda)