Conférence

Subtitle
Conférence en ligne
Summary

MuseumTalks

Jean Omasombo Tshonda

Le 30 juin 1960, le roi Baudouin et Patrice Lumumba défendent chacun leur lecture de la colonisation. Leurs discours exposent des vues diamétralement opposées et vont constituer l’image dominante de la décolonisation du Congo belge.

Le 30 juin 2020, à l’occasion du 60ème anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo, l’AfricaMuseum organise un MuseumTalk avec Jean Omasombo Tshonda, auteur du livre La décolonisation du Congo belge : la gestion politique des 24 derniers mois avant l’indépendance. Cet ouvrage retrace la gestion politique de juillet 1958 à juin 1960. Lors de cette conférence, l'auteur aborde le contexte global de l'indépendance ainsi que le rôle de Patrice Lumumba.

 

""

À propos de l'orateur

Jean Omasombo Tshonda est chercheur au service Histoire et Politique du Musée royal de l’Afrique centrale et professeur à l’Université de Kinshasa.

 

Jean Omasombo Tshonda au sujet du discours de Patrice Lumumba :

 

Le discours du roi Baudouin le 30 juin 1960 :

 

Le discours de Joseph Kasa-Vubu's :

 

Le discours intégral de Patrice Lumumba :

 

Avec le soutien technique de Storycatchers.

 

Place

Conférence en ligne

Prix

Gratuit

Summary

MuseumTalks

Wannes Hubau

Au début des années 2000, les forêts tropicales intactes ont capturé 15 % de nos émissions de CO2. Ces forêts stockent le carbone en produisant du bois et d’autres formes de biomasse. Cependant, la capacité des forêts amazoniennes à capturer l'excès de carbone de l'atmosphère diminue. Dans ce MuseumTalk, nous découvrons comment le « puits de carbone » des forêts tropicales africaines évolue et si nous avons poussé les « poumons de notre planète » à leurs limites.

 

""

 

À propos de l'orateur

Wannes Hubau explore les réponses de la végétation tropicale africaine face aux changements climatiques, et ce à plusieurs échelles de temps. Il a obtenu son doctorat à l'Université de Gand en 2013 et a mené des recherches post-doctorales à l'Université de Leeds, au service de Biologie du bois de l'AfricaMuseum et à l'Université de Gand. Il a dirigé de nombreuses expéditions sur le terrain dans quatre pays africains (Liberia, Ghana, Cameroun, RD Congo).

 


MuseumTalks

Rendez-vous chaque mois pour une présentation passionnante sur un aspect de l’exposition permanente ! Découvrez les coulisses de l’AfricaMuseum, le travail de ses scientifiques et sa collaboration avec des artistes africains.

> Tous les MuseumTalks

 

Place

Foyer, au niveau -1 du pavillon d'accueil (bâtiment A sur le plan)

Prix

Entrée libre

Subtitle
Tools, approaches and perspectives
Summary

Slope processes and the hazards they pose affect landscapes and societies at variable spatial and temporal scales. Their study relies on the combination of various tools and approaches. Remote sensing - space-borne, aerial or field-based – often plays a major role. When it comes to studying these processes in challenging environments (i.e., remote, steep topography, context of data-scarcity, etc.), common research strategies need to be questioned.

Combining expert talks and a poster session, this workshop aims at offering an opportunity to foster exchanges of ideas and experiences among experts, students and young researchers (PhD and postdocs) regarding the study of slope processes in challenging environments.   

""

Programme

 

Science Talks   (13.30 – 15.00)

  • Georgina Bennett [University of Exeter]
    Investigation of earth-surface dynamics and hazards in mountainous region
  • Thom Bogaard  [TU Delft]
    Hillslope and landslide hydrology
  • Pablo Gonzalez [University of Liverpool]
    Constraining volcano flank dynamics using space geodesy
  • Dalia Kirschbaum [NASA]
    Satellite precipitation estimates for landslide monitoring
  • Jean-Philippe Malet [University of Strasbourg]
    Landslide inventories from satellite imagery: usefulness for hazard assessment
  • Martin Rutzinger [Austrian Academy of Sciences]
    Ground-based measures of changing alpine environments

 

Poster session  (15.00 – 16.30)

Young researchers are encouraged to present their research as a poster. We welcome contributions investigating slope processes such as e.g., landslides, erosion, sediment dynamics, etc. Special interest goes to research taking advantage of remote sensing approaches and products.

 

Registration

Registration is free of charge but mandatory for all participants. Deadline for registration is 20 February 2020.

> Info and reservation

 

 

Place

Meeting Room 1, on level -1 of the Welcome Pavilion (building A on the map)

Summary

Dans le cadre du projet BiosphereCarbon du Musée royal de l'Afrique centrale, Tamires de Oliveira et Milton de Paula ont été invité pour un séjour de recherche au sein du service de Biologie du bois. Tous deux nous présenteront leurs recherches.

Tamires de Oliveira a étudié l’écologie de tortues aquatiques et des zones inondables d’Amazonie.

Dans le cadre de sa thèse de doctorat, Milton de Paula étudie l’impact des perturbations anthropiques sur la faune sauvage d’Amazonie.

""
  • Tamires de Oliveira:
    The influence of floodplain dynamics on ecology of Amazonian turtles 
     
  • Milton de Paula:
    Synergistic effects of primary forest conversion and hunting on Amazonian game vertebrates along a large-scale urban-rural-wildland gradient of human disturbance.
Place

Salle 333 du bâtiment CAPA (bâtiment E sur le plan)

Prix

Entrée libre

Summary

Dr. Jesús Aguirre Gutiérrez

Dr. Gutiérrez is a postdoc researcher at the Environmental Change Institute of the University of Oxford, where he is involved with the Ecosystems research group. His research focuses on understanding the impact of environmental condition on the distribution of species at a local and a global level over time. At the Ecosystems Lab he investigates the relationship between plant functional trait diversity, climate, LiDAR derived vegetation structure, and the plants’ spectal reflectance obtained from remote sensing data. 

""

The issues of tropical forest stocks, sinks and sources are a central topic in international policy debates on climate changes. UNESCO Biosphere Reserves are living laboratories for research on climate changes. The BiosphereCarbon seminars aim at underpinning carbon focused research in tropical rainforests.

 

Place

Meeting Room 1, au niveau -1 du pavillon d'accueil (bâtiment A sur le plan)

Prix

Entrée libre

Summary

Dr. Aida Cuní Sanchez

Dr. Cuní Sanchez is a research associate at the University of York at the Department of Environment & Geography and at Colorado State University at the Department of Ecosystem Science & Sustainability. She has done a lot of fieldwork in various Biosphere Reserves in Africa, focusing on research in tropical forest ecology, carbon stocks, ethnobotany, forest conservation and forest use by local communities. Her research combines natural and social sciences: currently she works on a project that assesses ecosystem services, threats and potential management strategies for African montane forests.

""

The issues of tropical forest stocks, sinks and sources are a central topic in international policy debates on climate changes. UNESCO Biosphere Reserves are living laboratories for research on climate changes. The BiosphereCarbon seminars aim at underpinning carbon focused research in tropical rainforests.

 

Place

Bâtiment CAPA (bâtiment E sur le plan)

Prix

Entrée libre

Summary

MuseumTalks

Tine Huyse

Les parasites sont des passagers indésirables aussi bien chez les humains que chez les animaux. En voyageant avec leur hôte vers de nouvelles zones, ils peuvent provoquer de nouvelles épidémies. La bilharziose en est un exemple frappant. Cette maladie tropicale a été introduite en Amérique du Sud par la traite transatlantique des esclaves.

La mondialisation croissante et les interventions humaines dans la nature, comme la construction de réservoirs ou de canaux d'irrigation, créent également de nouvelles zones de reproduction pour les moustiques, les escargots et d’autres vecteurs de maladies.

Un état des lieux et des solutions possibles.

""

À propos de l'oratrice

Tine Huyse est chercheuse au département de Biologie du Musée royal de l'Afrique centrale. Auparavant, elle a travaillé à la KU Leuven, à l'Institut de médecine tropicale et au Natural History Museum de Londres.

Elle étudie le développement et la propagation de maladies infectieuses telles que la bilharziose et la fasciolose en Afrique. Ces maladies touchent des millions de personnes et d'animaux à travers le monde.

 

 


MuseumTalks

Join us each month for an exciting talk about one particular aspect of the permanent exhibition! Take a look behind the scenes of the AfricaMuseum and discover the work of its scientists and its collaboration with African artists.

> Tous les MuseumTalks

 

Place

Meeting Room 1, au niveau -1 du pavillon d'accueil (bâtiment A sur le plan)

Prix

Gratuit

Subtitle
De leur étude à la gestion de la catastrophe, exemples africains
Summary

Défense de thèse et conférences

À l’occasion de la défense de thèse d’Adalbert Muhindo, chercheur à l'Observatoire volcanologique de Goma (RDC) et doctorant du Musée royal de l'Afrique centrale et de l'Université libre de Bruxelles, l’AfricaMuseum organise une après-midi thématique sur l’étude des volcans africains. À travers des exemples venus d'Ethiopie, de la RD Congo, des Comores et de La Réunion, les scientifiques vous donneront un aperçu des recherches qu'ils mènent pour mieux comprendre les phénomènes volcaniques et pour améliorer la gestion de crise.

""

Programme

  • 14h30 - 15h00

Contrasting styles of post-caldera volcanism along the Main Ethiopian Rift: Implications for contemporary volcanic hazards

Karen Fontijn (Université libre de Bruxelles)

The Main Ethiopian Rift (MER, ~7-9 °N) in East Africa is the type example of a magma-assisted continental rift. The rift axis is populated with regularly spaced silicic caldera complexes and central stratovolcanoes, interspersed with large fields of small mafic scoria cones. The recent (latest Pleistocene to Holocene) history of volcanism in the MER is poorly known, and no eruptions have occurred in the living memory of the local population. Assessment of contemporary volcanic hazards and associated risk is primarily based on the study of the most recent eruptive products, typically those emplaced within the last 10-20 ky. We integrate new and published field observations and geochemical data on tephra deposits from the main Late Quaternary volcanic centres in the central MER to assess contemporary volcanic hazards. 

  • 15h15 - 15h45 

La gestion des foules et des évacuations au Piton de la Fournaise lors de "l’éruption du siècle" en avril 2007

Julie Morin (Université Clermont Auvergne)

Le Piton de la Fournaise, sur l’île de La Réunion, est un volcan à dominante effusive dont les coulées de lave menacent occasionnellement des zones habitées. Du fait de sa fréquence éruptive élevée (cinq éruptions répertoriées à ce jour pour la seule année 2019), les populations comme les autorités sont habituées à côtoyer les phénomènes volcaniques. Pourtant forts de cette expérience, et même en l’absence de danger direct pour les zones habitées, la gestion des foules et des évacuations est parfois problématique. Elle révèle alors des jeux de vulnérabilités liées aux contextes socio-économique, culturel, territorial et politique. La gestion de « l’éruption du siècle » en avril 2007, qui sera au cœur de cette conférence, en est un exemple parlant.

  • 16h00 - 18h00

Défense de thèse :

La variation spatio-temporelle de la population et l’analyse de l’accessibilité à ses ressources vitales : Vers une meilleure gestion du risque volcanique à Goma, République démocratique du Congo

Adalbert Muhindo (Observatoire volcanologique de Goma, Musée royal de l'Afrique centrale, Université libre de Bruxelles)

Les aléas naturels, souvent imprévisibles, peuvent être à l’origine de situation de crise de grande ampleur. Connaitre la répartition spatio-temporelle de la population, la disponibilité et la localisation des ressources vitales nécessaires en cas de crise, et évaluer l’accessibilité spatio-temporelle de la population à ces ressources à partir de scenarios d’occurrence de ces aléas sont des informations scientifiques, économiques et politiques particulièrement cruciales dans les zones à risque. 

Dans le cadre de notre doctorat, nous avons développé cette approche pour la ville de Goma (RDC) et ses environs. Cette région compte actuellement près d’un million d’habitants et fait face de façon permanente à la menace des coulées de lave du volcan Nyiragongo, un volcan très actif situé à seulement 15 km au nord de l'agglomération. 

 

Place

Meeting Room 1, au niveau -1 du pavillon d'accueil (bâtiment A sur le plan)

Prix

Entrée libre

Subtitle
The culture and economy of eating wild animals in Central Africa
Summary

MuseumTalks

Theodore Trefon

La chasse d’animaux sauvages est un phénomène persistant en Afrique centrale, induite par une croissance rapide de la population urbaine, un attachement culturel et des opportunités économiques. Malgré les efforts de donateurs, de chercheurs, d’acteurs de la conservation et de gouvernements nationaux pour diminuer l’approvisionnement, la demande et la consommation, les forêts de la région sont vidées de leur faune sauvage.

""

 

À propos de l'orateur

Theodore Trefon mène des recherches en gouvernance environnementale et en économie politique au département des Sciences de la Terre du Musée royal de l’Afrique centrale. Il a notamment publié les livres Congo’s environmental paradox: Potential and predation in a land of plenty (2016) et Congo masquerade: The political culture of aid inefficiency and reform failure (2011).

 


MuseumTalks

Rendez-vous chaque mois pour une présentation passionnante sur un aspect de l’exposition permanente ! Découvrez les coulisses de l’AfricaMuseum, le travail de ses scientifiques et sa collaboration avec des artistes africains.

> Tous les MuseumTalks

 

Place

Meeting Room 1, au niveau -1 du pavillon d'accueil (bâtiment A sur le plan)

Prix

Entrée libre

Subtitle
De representatie van Oost-Afrika en Arabo-Swahili in het AfricaMuseum (1897-2019)
Summary

MuseumTalks

Maarten Couttenier

Depuis sa création, l’AfricaMuseum a créé une image négative des « Arabes » en Afrique de l’Est et en Afrique centrale, dans laquelle la « barbarie » des autres reflétait la « civilisation » de l’Occident. En agissant comme une zone de rift, le musée a également créé une frontière artificielle entre l’Afrique de l’Est et l’Afrique centrale, ainsi qu’un clivage entre réalité africaine et public européen. Le contact direct avec les Congolais était évité et, sous l’influence de la propagande coloniale, seule une image sélective du Congo fut exposée. 

 

""

À propos de l'orateur

Maarten Couttenier est anthropologue et historien affilié au service Histoire et Politique du Musée royal de l’Afrique centrale. Domaines d’études : histoire des musées, sciences coloniales, culture coloniale et histoire africaine.

 


MuseumTalks

Rendez-vous chaque mois pour une présentation passionnante sur un aspect de l’exposition permanente ! Découvrez les coulisses de l’AfricaMuseum, le travail de ses scientifiques et sa collaboration avec des artistes africains.

> Tous les MuseumTalks

 

Place

Foyer, au niveau -1 du pavillon d'accueil (bâtiment A sur le plan)

Prix

Entrée libre