Banque de données Prélude

Recherche |  Guide pratique |  Contact |  Les auteurs |  Clause de non-responsabilité

A propos des auteurs

De 1979 à 1984, M. Baerts et J. Lehmann sont détachés de l'Université Catholique de Louvain (UCL) et envoyés en mission de coopération à l'Université du Burundi.

Outre leur mission principale d'enseignement, ils ont mené une enquête ethnobotanique dans le domaine de la médecine traditionnelle humaine et vétérinaire dans la région d'altitude de la crête Zaïre-Nil de ce pays.

Ils ont recueilli auprès de plus de 130 tradipraticiens une multitude de plantes. Chacune d'elles a fait l'objet d'une recherche portant sur son utilisation, ses modes de préparation et d'administration.

De retour en Belgique, ils ont consacré une partie de leur temps au dépouillement des résultats accumulés durant 5 ans au Burundi. Ils ont été encouragés dans cette tâche par un savant linguiste qui a séjourné longuement dans ce pays, le R.P. Rodegem.

Toutes les données obtenues auprès des tradipraticiens burundais (près de 160.000) ont été classées, ce qui a permis d'établir un spectre d'utilisation pour chaque espèce.

Toutes ces informations ont fait l'objet de diverses publications dont trois parues dans les annales du Musée Royal de l'Afrique Centrale à Tervuren.

En 1992 le professeur Ansay de la faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Liège leur a demandé de faire partie du réseau PRELUDE.

C'est au cours d'un symposium consacré à la médecine vétérinaire traditionnelle à Ouagadougou en 1993 que fut décidé la création d'une banque de données concernant l'utilisation de plantes en médecine traditionnelle vétérinaire en Afrique sub-saharienne.

Reprenant les publications le plus souvent éparpillées, ils ont réalisé une première édition papier en anglais et en français comprenant plus de 2 000 recettes (Louvain University Press, CTA, 1996).

Réalisée avec le concours du CTA (Wageningen), cette édition, largement diffusée en Afrique a été l'objet d'un très grand intérêt ainsi qu'en témoignent de nombreuses lettres reçues de tous les pays d'Afrique.

J. Lehmann et M. Baerts ont ensuite créé un site Internet à l'UCL offrant de nombreuses possibilités de travail et de consultation de la banque de données.

Le travail, enrichi d'une comparaison avec les plantes utilisées en médecine humaine traditionnelle, est poursuivi actuellement au musée de Tervuren.