Conférence

Subtitle
9 mars 2022 - 19h30
slideshow_agenda_thumbnail
""
Available
On
Hour info
19h30
Langue
En néerlandais
Available
On
Summary

Amade M'charek & Jana Kerremans

Jusqu’au 6 mars 2022 l’AfricaMuseum accueille l’exposition ‘Zoo Humain. Au temps des exhibitions coloniales’. L'exposition porte une attention particulière sur les "théories raciales" du passé. Ce MuseumTalk aborde les questions suivantes : que dit la génétique sur la ‘race’ ? Comment les chercheurs considèrent-ils la diversité naturelle entre les personnes ? Et que peut signifier la science aujourd'hui dans la lutte contre le racisme ?

Le mercredi 26 janvier 2022 à 19h30, la présentatrice Jana Kerremans s'entretiendra avec Amade M'charek, professeur d'anthropologie des sciences à l'université d'Amsterdam. M'charek effectue des recherches sur la relation entre la science et la société, avec un accent particulier sur la génétique.

""

Dans le cadre de l'exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum propose une série de débats sur l'exposition, la (dé)colonisation et l'(anti)racisme.

> Programme des MuseumTalks

Durée
About 1 hour
Prix

Gratuit sur inscription

Hour info
19h30
Langue
En français
Available
On
Summary

Maarten Couttenier, Georgine Dibua, Kalvin Soiresse

Modérateur : Baudouin Mena Sebu

""

Jusqu'au 6 mars 2022, l'AfricaMuseum accueille l'exposition Zoo Humain. Au temps des exhibitions coloniales. Pendant la colonisation belge, des millions de Congolais ont été victimes de violences. En Belgique, des Congolais étaient exposés dans des zoos humains. Au moins 14 de ces Congolais sont morts à Anvers (1894) et à Tervuren (1897).

Mercredi 12 janvier 2022 à 19h30, le doctorant Baudouin Mena Sebu (Université d'Anvers) entrera en discussion avec l'historien Maarten Couttenier (AfricaMuseum, Congo tentoongesteld), Georgine Dibua (Bakushinta) et le député bruxellois Kalvin Soiresse (Ecolo).

Les questions suivantes sont centrales : que savons-nous aujourd'hui des victimes (mortelles) de la colonisation ? Comment les gouvernements et les musées jouent-ils un rôle dans la commémoration ? Quelles initiatives la diaspora africaine prend-elle ?


Dans le cadre de l'exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum propose une série de débats sur l'exposition, la (dé)colonisation et l'(anti)racisme.

> Programme des MuseumTalks

Durée
Environ 1h30
Prix

Gratuit sur inscription

Hour info
12h30 - 13h30
Langue
En français
Available
On
Summary

MuseumTalks

Daniela Waldburger

En 2003, les mineurs de la Gécamines (ancienne Union Minière du Haut-Katanga (UMHK)), une société minière de Lubumbashi (RD Congo), ont perdu leur emploi suite à un accord entre le gouvernement congolais et la Banque mondiale pour libéraliser le secteur minier.

Cette communication porte sur un projet de recherche parmi et avec le Collectif des ex-agents de la Gécamines ("Départs Volontaires"), ex-ouvriers de l'Union Minière du Haut-Katanga/Gécamines à Lubumbashi (RD Congo).

""

Exposition Centre d‘Art Waza, Lubumbashi, juillet 2019
©COLBY
photo © Daniela Waldburger

Leur vie (professionnelle) est marquée par un grave déclin économique qui se traduit par une immense nostalgie. C'était bien à l'époque ! est une phrase qui revient très souvent et qui sert de point de départ pour parler :

  • des stratégies linguistiques pour faire face à la perte de revenus qui a radicalement changé la perception de la vie parmi les ex-ouvriers
  • de leur récit principal en tant que stratégie de lutte pour l'indemnisation après la perte de leur emploi en 2003.

Comment est née l'idée de ce projet ? Quelles sont les questions de recherche et les méthodes qui l'ont accompagné ? Que pouvons-nous apprendre de ce projet de recherche et pourquoi est-il aussi important pour la relation entre la Belgique et la RDC ?

 

À propos de l'oratrice

Daniela Waldburger est maître de conférences (swahili, linguistique) au département d'études africaines de l'Université de Vienne. De 2017 à 2020, elle a également été chercheuse post-doctorale dans le cadre d'un projet financé par le Fonds scientifique autrichien. Son projet de livre actuel se base sur les données des séjours de recherche liés à ce projet à Lubumbashi (RD Congo) et se concentre sur la nostalgie des anciens mineurs.

Ses autres centres d'intérêt en matière de recherche comprennent la sociolinguistique, l'analyse du discours et, de manière générale, les questions relatives à l'utilisation ou à la mauvaise utilisation de la langue et du pouvoir, la langue et les littératures swahilies, les variétés swahilies et des approches plus inclusives dans les méthodes de recherche.

 


MuseumTalks

Chaque mois, experts, chercheurs et artistes vous donnent rendez-vous pour des conférences et des débats passionnants.

> Tous les MuseumTalks

 

Place

En ligne

Prix

Gratuit sur inscription

Hour info
19h30
Langue
En français
Available
On
Summary

Teddy Mazina & Roméo Mivekannin

Modératrice : Ayoko Mensah

Jusqu’au 6 mars 2022 l’AfricaMuseum accueille l’exposition Zoo Humain. Au temps des exhibitions coloniales. Deux artistes ont apporté une contribution importante à l’exposition. Mercredi 16 février 2022 à 19h30 Ayoko Mensah, programmatrice artistique au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, s’entretiendra avec Teddy Mazina et Roméo Mivekannin.

 

""

Muzungu Tribes du photojournaliste burundais Teddy Mazina entame une mission exploratrice par la photographie, une réflexion sur l’imagerie et la photothèque coloniale, ses codes, ses classifications, ses hiérarchisations des corps et des humains. Muzungu Tribes prend forme dans un laboratoire où l’artiste cherche à inverser nos regards, pour questionner l'imagerie coloniale et les stéréotypes racistes qu'elle a produit.

Roméo Mivekannin vit et travaille entre la France et le Bénin. Pour l’exposition, l’artiste revisite par la peinture une photographie, prise en 1930, représentant des soldats congolais rendant hommage aux sept hommes, congolais eux aussi, amenés en Belgique pour être présentés dans un zoo humain lors de l’exposition internationale de 1897. À travers son œuvre Hommage aux 7, Mivekannin interroge les dispositifs d’observation et de classification que sont respectivement le zoo humain et le médium de la photographie.


Dans le cadre de l'exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum propose une série de débats sur l'exposition, la (dé)colonisation et l'(anti)racisme.

> Programme des MuseumTalks

Place

En ligne

Durée
Environ 1h30
Prix

Gratuit sur inscription

Subtitle
Projection de film suivie d'une discussion
Hour info
15 h
Langue
En français
Available
On
Summary

Avec Bruno-Victor Pujebet, Abd Al Malik & Monique Mbeka Phoba

Modératrice : Gia Abrassart

 

À l’occasion de l’exposition Zoo Humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum organise le samedi 5 mars à 15h la projection du film Sauvages. Au coeur des zoos humains (2018), réalisé par Pascal Blanchard et Bruno-Victor Pujebet et raconté par Abd Al Malik.

Après la projection la journaliste Gia Abrassart (Café Congo) s'entretiendra avec le co-réalisateur Bruno-Victor Pujebet, l'artiste Abd Al Malik et la cinéaste Monique Mbeka Phoba. 

Pendant plus d’un siècle, de 1810 à 1940, des hommes ont exhibé d’autres hommes en les présentant comme des sauvages ou des monstres dans de véritables zoos humains. Plus d'un milliard et demi de visiteurs ont découvert trente-cinq milles exhibés à travers le monde. L’histoire avait oublié leurs noms. Ils se nomment Petite Capeline, fuégienne de Patagonie (Chili), Tambo, aborigène d’Australie, Moliko, kalina de Guyane, Ota Benga du Congo, Jean Thiam, wolof du Sénégal, Marius Kaloïe, kanak de Nouvelle-Calédonie… Sauvages, au coeur des zoos humains retrace les destins de six d’entre eux avec le concours des plus grands spécialistes internationaux, en s'appuyant sur des archives et des images exceptionnelles, et en recueillant les témoignages inédits de leurs descendants.

""

Dans le cadre de l'exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum propose une série de débats sur l'exposition, la (dé)colonisation et l'(anti)racisme.

> Programme des MuseumTalks

Place

Auditoire de l'AfricaMuseum, entrée via le Pavillon d'accueil (bâtiment A sur le plan)

Durée
Environ 2h30
Prix

- Film uniquement : gratuit
- Film + visite de l'expo Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales : 4€ (au lieu de 10€)

Info

Uniquement sur inscription.
Un Covid Safe Ticket vous sera demandé et le port du masque est obligatoire.

Hour info
19h30
Langue
En néerlandais
Available
On
Summary

Lise Koning, Stella Nyanchama Okemwa & Stijn Coninx

Modératrice : Anouk Torbeyns

""

Du 9 novembre 2021 au 6 mars 2022, l'AfricaMuseum accueille l'exposition Zoo Humain. Au temps des exhibitions coloniales. À l'occasion de cette exposition, le musée et l'asbl Hand in Hand tegen Racisme s'attardent sur la tradition du blackface (qui consiste à se grimer le visage en noir) de la fête de Saint-Nicolas.

En novembre, Saint-Nicolas et ses compagnons arrivent à nouveau à Anvers. Ces dernières années, de nombreuses critiques ont été formulées à l'encontre du Père Fouettard, un exemple bien connu de blackface. La chercheuse Bambi Ceuppens (AfricaMuseum) a publié Pietpraat. Over zwarte piet in België. L'auteure Dalilla Hermans plaide depuis plusieurs années pour une fête plus inclusive avec un Père Fouettard couvert de suie ("Roetpiet" en néerlandais). Pendant ce temps, l'artiste Laura Nsengiyumva propose une fête alternative avec Queen Nikkolah.

Y a-t-il une prise de conscience de l'image stéréotypée du Père Fouettard ? Comment la fête de Saint-Nicolas évolue-t-elle en Flandre et aux Pays-Bas ? Quel rôle la recherche, le militantisme et les médias jouent-ils dans ce changement ?

Le mercredi 1er décembre à 19h30, la journaliste Anouk Torbeyns (Stampmedia) posera ces questions à la chercheuse néerlandaise Lise Koning (jeune historienne de l'année 2018) et à l'anthropologue et activiste Stella Nyanchama Okemwa (asbl Hand in Hand et Kick Out Zwarte Piet). Le réalisateur Stijn Coninx (Ay Ramon!) participera également.


Dans le cadre de l'exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum propose une série de débats sur l'exposition, la (dé)colonisation et l'(anti)racisme.

> Programme des MuseumTalks

 

Avec le soutien technique de Stream Media.

 

Place

En ligne

Durée
Environ 1h30
Prix

Gratuit sur inscription

Subtitle
Laboratoire vivant de recherche sur les écosystèmes forestiers
Hour info
12h30 - 13h30
Langue
En français
Available
On
Summary

MuseumTalks

Bhely Angoboy Ilondea

 

Relique de la forêt du Mayombe, la Réserve de Biosphère de Luki abrite un important capital naturel. Depuis 1937, des expérimentations y ont été installées sur la sylviculture en forêt tropicale, l’aménagement forestier, l’écologie forestière, la climatologie, le suivi de la croissance et de la phénologie des arbres, le comportement des espèces d’arbres et l’enrichissement des savanes en espèces forestières. Ces expérimentations sont pour la plupart encore visibles sur le terrain et ont acquis une grande valeur scientifique parce qu’elles ont duré longtemps. Elles servent actuellement de référence pour les études sur les forêts du bassin du Congo dans le contexte des changements climatiques. 

""

À propos de l'orateur

Bhely Angoboy Ilondea est chercheur permanent à l'Institut National pour l’Etude et la recherche Agronomiques (INERA) en République Démocratique du Congo. Il travaille depuis plus de 10 ans dans la Réserve de Biosphère de Luki où il s'intéresse à la dynamique forestière et à la résilience des forêts tropicales du bassin du Congo en réponse aux changements climatiques. Il a soutenu récemment sa thèse de doctorat intitulé Phenology and growth traits governing forest dynamics of tropical tree species communities: experimental data based on the Luki Man and Biosphere Reserve, DRCongo à l’Université de Gent. 

 


MuseumTalks

Chaque mois, experts, chercheurs et artistes vous donnent rendez-vous pour des conférences et des débats passionnants.

> Tous les MuseumTalks

 

Place

En ligne

Prix

Gratuit sur inscription

Hour info
19h30
Langue
En néerlandais
Available
On
Summary

Aspha Bijnaar & Jana Kerremans

 

Du 9 novembre 2021 au 6 mars 2022, l'AfricaMuseum accueille l'exposition Zoo Humain. Au temps des exhibitions coloniales. L'expo est l'occasion pour le musée et pour FARO, le centre flamand de soutien au patrimoine culturel, de discuter de la manière de faire face à un passé douloureux. Pourquoi est-il important de prêter attention à l'histoire coloniale ? Comment la connaissance historique peut-elle atteindre un public nouveau et jeune ?

Le mercredi 24 novembre à 19h30, Jana Kerremans, experte en culture et patrimoine, s'entretient avec la sociologue néerlandaise d'origine surinamaise Aspha Bijnaar. Depuis 2006, elle est fondatrice et directrice d'EducatieStudio, spécialisé dans l'accessibilité de l'histoire coloniale. Depuis 2021, le dr. Bijnaar est également directrice de la fondation Musea Bekennen Kleur. Cette organisation étudie les mesures que les musées peuvent prendre pour promouvoir la diversité et l'inclusion dans le monde des musées.   

""

Dans le cadre de l'exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum propose une série de débats sur l'exposition, la (dé)colonisation et l'(anti)racisme.

> Programme des MuseumTalks

 

Avec le soutien technique de Stream Media.

 

Place

En ligne

Durée
1h
Prix

Gratuit

Hour info
19h30
Langue
en français
Available
On
Summary

 

Mireille-Tsheusi Robert, Delphine Peiretti-Courtis & Sylvie Chalaye

Modératrice : Marie-Reine Iyumva

L'exposition temporaire Zoo Humain. Au temps des exhibitions coloniales présente entre autres des images d'hommes, de femmes et d'enfants noirs. Trois intervenants jettent un regard critique sur la mise en scène et la représentation des corps noirs dans les zoos humains. Le regard colonial sur les personnes noires est-il révolu ou perdure-t-il encore aujourd'hui ? Les images historiques peuvent-elles être un outil pédagogique dans la lutte contre les stéréotypes racistes ? 

Marie-Reine Iyumva (AfricaMuseum) s'entretiendra avec la pédagogue Mireille-Tsheusi Robert (Bamko asbl), l'historienne Delphine Peiretti-Courtis (Université d'Aix-Marseille) et l'anthropologue Sylvie Chalaye (Université de la Sorbonne).

Dans le cadre de l'exposition Zoo humain. Au temps des exhibitions coloniales, l'AfricaMuseum propose une série de débats sur l'exposition, la (dé)colonisation et l'(anti)racisme.

> Programme des MuseumTalks

 

Place

en ligne

Durée
1h30
Prix

gratuit